A la différence du végétalien qui renonce jusqu’aux produits dérivés de l’espèce animale, le végétarien n’exclut de son alimentation que la consommation de la viande.

15146382-vegetarien-plat-de-pates-penne-cuites-avec-la-courgette-et-tomate-epice-avec-du-thym-et-de-l-39-ail

Quelques végétariens célèbres

L’origine du végétarisme remonte à l’antiquité grecque. Un végétarien était d’abord un pythagoricien, du nom du célèbre mathématicien, Pythagore, à qui on doit aussi l’origine du concept « philosophie ». A sa suite, d’autres scientifiques, pas des moindres, ont opté pour un régime « désin-carné », sans viande ni poisson, sans fruits de mer. Il s’agit du concepteur de la théorie de la relativité, Albert Einstein ; du géniteur de l’Homme de Vitruve, Da Vinci ; du père de l’ahimsa, Gandhi.

Les avantages du régime végétarien

Comment vivre sans viande ni poisson ? Comment renoncer aux fruits de mer, sans courir le risque de voir sa santé en prendre un coup ?

C’est possible de ne pas s’alimenter de viande et de poissons et d’en tirer un énorme capital-santé. D’ailleurs, le végétarisme adopté, éviterait certains de dépenser pour se faire une abdominoplastie afin de se libérer des surcharges graisseuses localisées à l’abdomen ou aux hanches. Car le régime végétarien est pauvre en acide gras aminé et en mauvais cholestérol.

L’alimentation végétarienne

Dans un régime végétarien, les protéines animales sont remplacées par les protéines végétales qu’on peut trouver dans des aliments comme les cacahuètes, le flocon d’avoine, les amandes, les noix, le tofu, les lentilles, le pois chiche, les haricots, dans du pain complet.

Pour s’alimenter en calcium, des oranges, des épinards, des choux, du persil, fenouil, amande, brocoli ou fenouil. Pour du fer (pissenlits, laitue de mer, abricots secs, ortie, cacao, etc.). Les omégas 3 dans l’huile ou les graines de lin, l’huile de colza, les graines de chanvre, le pourpier. Pour la vitamine D, mère-nature s’en charge avec le soleil, à défaut, il existe de nombreux compléments.

Le végétarisme vu par plusieurs 

Il existe plusieurs formes de végétarisme en effet. Le végétalien est la forme radicale, extrême de cette vie privative des produits animaliers. Le lacto-végétarien, lui mange les végétaux comme les autres, mais il rajoute du lait, du fromage, du yaourt que l’autre refuse. Le lacto-ovo-végétarien, se prive de viande, de poisson, de crustacée, mais rajoute des œufs à ses plats, en plus de ce que mange le lacto-végétarien. Le semi-végétarien lui, il ajoute du poisson d’élevage et de la volaille. Le flexitarisme est choisi par ceux qui mangent tout, mais en réduisant simplement la quantité de viande consommée.