Les rides du visage sont principalement celles qui conduisent les patients à solliciter une chirurgie esthétique. Parmi ces rides, il y a évidemment les rides du nez qui apparaissent avec le processus du vieillissement ou qui peuvent être liées à l’hyperactivité des muscles d’expression du visage.

Le traitement classique des défauts du nez, implique la chirurgie ou la rhinoplastie classique, qui peut être traumatique, malgré les résultats esthétiques. Or, les demandes des patients se font de plus en plus, sur des traitements atraumatiques du nez, que ni la rhinoplastie ni la mini-rhinoplastie, moins invasive pourtant, ne peuvent leur offrir. Reste dans ce cas, la rhinoplastie médicale pour répondre à leurs attentes.

rhinoplastie-medicale

Principes et indications

La rhinoplastie médicale associe, pour répondre à cette sollicitation, des matériaux de comblement et l’injection de toxine botulique ou Botox. Broeckaert avait déjà expérimenté en 1901 l’injection de paraffine. Mais, la technique avait été abandonnée par la suite.

Le principe de la rhinoplastie médicale repose sur le contrôle du mouvement musculaire par l’injection de toxine botulique d’une part, et le lissage des malformations nasales grâce à un produit de comblement.

Ses indications quant à elles, portent sur la correction des défauts résiduaires suite à une rhinoplastie insatisfaisante, le rajeunissement du nez, la correction des disgrâces du nez avant une intervention chirurgicale du nez, par exemple la pose d’un greffon cartilagineux. La rhinoplastie médicale peut être envisagée lors d’une profiloplastie, c’est-à-dire lors d’une intervention visant à corriger les principaux défauts du menton et du nez.

Quel avantage ?

En général, la rhinoplastie est indiquée pour les petites anomalies du nez. Cette technique permet de réaliser des interventions réversibles et atraumatiques. Elle semble plus adaptée pour résoudre le problème du vieillissement cutané nasal.  Le résultat d’une rhinoplastie médicale est le plus souvent naturel. Le seul inconvénient, c’est que la rhinoplastie médicale reste incapable de corriger les défauts ou les malformations du nez plus importants, bien qu’elle puisse précéder une rhinoplastie classique. En outre, il faut dire que la toxine botulique étant un produit résorbable, le patient est obligé de recourir à chaque fois à une nouvelle injection lorsque l’effet de la première injection s’estompe.

Il n’en demeure pas moins que cette technique permet d’éviter une agression du nez, une fracture pouvant survenir lors d’une intervention classique, et que la toxine botulique a prouvé son innocuité, sa réversibilité et son évolutivité. En cas d’imperfection de résultat, le patient d’une rhinoplastie médicale peut retrouver son état normal au bout de quelques jours, ce qui n’est pas le cas, pour celui d’une rhinoplastie classique, qui nécessite une rhinoplastie secondaire sans garantie de résultat satisfaisant pour le patient, si le chirurgien n’est pas qualifié.


Lire aussi...

Les rides du visage sont principalement celles qui conduisent les patients à solliciter une chirurgie esthétique. Parmi ces rides, il y a évidemment les...

Lire cet article

Les rides du visage sont principalement celles qui conduisent les patients à solliciter une chirurgie esthétique. Parmi ces rides, il y a évidemment les...

Lire cet article

Laisser un commentaire