La gigantomastie est une mastopathie, c’est-à-dire, une pathologie du sein rare, dont la cause demeure inconnue. Cette modification rapide de la glande mammaire, qui se manifeste par un accroissement uni ou bilatéral du volume des seins, survient principalement à la puberté. Si la biopsie révèle une augmentation du tissu mésenchymateux, le dosage hormonal quant à lui reste normal. Compte tenu des répercussions mécaniques, c’est-à-dire fonctionnelles, et des conséquences psychologiques de ce volume excessif des seins, une chirurgie de réduction mammaire d’urgence s’impose pour le bien-être de l’adolescente.

gigantomastie

Caractéristiques clinique d’une gigantomastie

La gigantomastie juvénile ou hypertrophie virginale, est en réalité une hypertrophie mammaire qui se caractérise surtout par son exubérance. En effet, le volume des seins dans ce cas d’hypertrophie, est généralement au-dessus de 1500cm3, alors que le volume normal des seins se situe habituellement entre 200 et 300 cm3. Unilatérale ou bilatérale, la gigantomastie s’installe de manière brutale chez l’adolescente et évolue rapidement.  Elle se manifeste par un volume de sein excessif, la fermeté du sein, l’absence de douleur, une macération de la peau sous le sillon mammaire, et donc des lésions infectieuses ou des nécroses.

Si la douleur du sein est absente physiquement, psychologiquement, une gigantomastie est une véritable torture psychologique pour l’adolescente. Sur le plan physique, il faut bien reconnaître qu’un volume protubérant des seins n’est pas facile à supporter, à porter. La gigantomastie est à l’origine des transformations posturales causées par la surcharge pondérale mammaire qui traîne la patiente, essayant consciemment ou inconsciemment de cacher ses seins, en se penchant vers l’avant.

Les différentes causes de la gigantomastie

Les causes de cette pathologie mammaire restent discutées parmi les spécialistes. Pour certains, la gigantomastie juvénile serait causée par un déséquilibre hormonal. Ils évoquent alors pour le justifier, une augmentation du nombre de récepteurs de progestérone et/ou d’œstrogène. Ce que d’autres spécialistes contestent. Mais l’on retient qu’à côté de cette gigantomastie pubertaire, il y a une autre forme qui survient au cours de la grossesse, ou même encore le gigantomastie médicamenteuse, c’est-à-dire, causée par la consommation de certains médicaments, comme le D-penicillamine ou le néothétazone, la bucillamine, la cyclosporine. Contrairement à la gigantomastie iatrogène, la gigantomastie se caractérise par une hyperplasie du tissu conjonctif plutôt que par une hypertrophie du tissu glandulaire.

Le traitement de la gigantomastie

Il n’existe pas un traitement type, standard de la gigantomastie. Le traitement proposé généralement est une hormonothérapie. Mais pour les cas gravidiques, les traitements proposés sont variés : médroxyprogestérone, tamoxifène, dydrogestérone, danazol, la gosereline ou encore les androgènes. Le Tamoxifène est surtout efficace pour empêcher la récidive de la gigantomastie après une chirurgie de réduction. Le traitement médical de la gigantomastie peut comprendre aussi l’usage des corticoïdes ou de diurétique. Le traitement chirurgical de la gigantomastie peut être envisagé en cas d’échec de toutes ces mesures médicales avant que les nécroses ne s’installent dans le sillon sous-mammaire.

Le but de la mammoplastie de réduction

Si une chirurgie de la gigantomastie s’avère urgente ou nécessaire, elle aura principalement pour but de diminuer le volume mammaire, de repositionner et de rendre viable la plaque aréolo-mammaire, de réaliser les cicatrices les plus discrètes, de procurer à la patiente des seins harmonieux et en adéquation avec sa silhouette. Une réduction de la gigantomastie juvénile est envisageable dès l’âge de 15 ans.

 


Categories: Chirurgie seins

Lire aussi...

La gigantomastie est une mastopathie, c’est-à-dire, une pathologie du sein rare, dont la cause demeure inconnue. Cette modification rapide de la glande mammaire, qui...

Lire cet article

La gigantomastie est une mastopathie, c’est-à-dire, une pathologie du sein rare, dont la cause demeure inconnue. Cette modification rapide de la glande mammaire, qui...

Lire cet article

Laisser un commentaire